moyens de financement

Que vous soyez salarié(e) du secteur public ou privé, demandeur d’emploi, dirigeant(e) d’entreprise(s), étudiant(e), ou autres, il existe de nombreux moyens pour vous aider à financer une partie ou l’intégralité de votre formation.

Principaux moyens de financement:

LE PROJET DE TRANSITION PROFESSIONNELLE (PTP) (ANCIENNEMENT CPF)

Le projet de transition professionnelle (PTP), appelé également CPF de transition, permet au salarié de s’absenter de son poste sur une période donnée pour suivre une formation lui permettant de se qualifier, d’évoluer ou de se reconvertir.
Le PTP est ouvert sous conditions et est accordé sur demande à l’employeur. Le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation.

L’AIDE INDIVIDUELLE À LA FORMATION (AIF)

L’aide individuelle à la formation est ouverte aux demandeurs d’emploi et aux personnes en accompagnement CRP/CTP ou CSP. Lorsque les dispositifs de financement (collectivités territoriales, organismes paritaires collecteurs agréés – OPCO, …) ne peuvent prendre en charge votre projet de formation, partiellement ou entièrement, l’aide individuelle à la formation (AIF) peut alors contribuer au financement des frais pédagogiques de votre formation. Rapprochez-vous de votre conseiller Pôle emploi pour voir si vous pouvez bénéficier d’une AIF.

LE PLAN DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES (ANCIENNEMENT PLAN DE FORMATION)

L’employeur doit assurer l’adaptation de ses salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leur capacité à occuper leur emploi. Pour cela, il doit leur proposer des formations prévues dans le cadre du plan de développement des compétences (anciennement : plan de formation). Un salarié peut demander à son employeur de suivre une formation prévue par le plan de développement des compétences. L’employeur est libre de choisir les salariés à qui il souhaite faire bénéficier d’une formation.

LA RECONVERSION OU PROMOTION PAR ALTERNANCE (PRO-A) (ANCIENNEMENT PÉRIODE DE PROFESSIONNALISATION)

La reconversion ou la promotion par alternance (anciennement période de professionnalisation), dite « Pro-A », vise à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l’emploi des salariés les moins qualifiés.
La Pro-A s’adresse à tout salarié :
• en contrat de travail à durée indéterminée (CDI),
• qu’ils soient sportifs ou entraîneurs professionnels, en contrat de travail à durée déterminée (CDD),
• bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI) à durée indéterminée.
Le salarié ne doit pas avoir atteint un niveau de qualification sanctionné par une certification professionnelle enregistrée au RNCP et correspondant au grade de la licence.

LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION)

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance entre un employeur du secteur privé et un salarié. Le contrat peut être conclu avec tout type d’employeur privé, sauf les particuliers employeurs. Le contrat de professionnalisation doit être écrit et peut être conclu dans le cadre d’un CDD ou d’un CDI.
Le contrat de professionnalisation s’adresse :
• aux jeunes de 16 ans à 25 ans révolus (26 ans moins un jour) pour compléter leur formation initiale
• aux demandeurs d’emploi d’au moins 26 ans
• aux bénéficiaires du RSA
• aux bénéficiaires de l’ASS ou de l’AAH
• aux personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion (CUI)